Lexique

Formations
100% sur mesure
  • Un formateur sur site
  • Partout en France
  • Programme personnalisé
  • Mise en place rapide
  • Tarif tout compris
En savoir +
Terme Définition
Cadre européen commun de référence pour les langues

Le Cadre européen commun de référence pour les langues - Apprendre Enseigner Évaluer (CECR) est un document publié par le Conseil de l'Europe en 2001 qui définit des niveaux de maîtrise d'une langue étrangère en fonction de savoir-faire dans différents domaines de compétence. Ces niveaux constituent désormais la référence dans le domaine de l'apprentissage et de l'enseignement des langues dans de nombreux pays. En France ils sont repris dans le code de l'éducation comme niveaux de compétence en langues vivantes étrangères attendus des élèves des écoles collèges et lycées.

L'innovation principale du CECR consiste en une échelle d'évaluation de la maîtrise d'une langue indépendante de l'organisme évaluateur et transposable à n'importe quelle langue contrairement aux autres systèmes d'évaluation qui sont souvent propres à un pays voire à un organisme et généralement applicables à une seule langue. Pour ces raisons de plus en plus d'organismes évaluateurs alignent leurs échelles d'évaluation sur les niveaux du CECR ou pour le moins fournissent une grille de conversion.

Voir notre article sur le CECRL

Compte Personnel de Formation

Le compte personnel de formation est une nouvelle modalité d’accès à la formation créée par la loi relative à la formation professionnelle à l’emploi et à la démocratie sociale. Il a pour ambition d’accroître le niveau de qualification de chacun et de sécuriser le parcours professionnel il est en place depuis le 1er janvier 2015.

Conçu comme une porte d’entrée dans la formation professionnelle le compte personnel de formation (CPF) prend le relais du droit individuel à la formation (DIF) à compter du 1er janvier 2015. Il offre aux salariés et aux demandeurs d’emploi les moyens et les droits de se former et de construire leur carrière.

 

.

 

 

Contrat de sécurisation professionnelle

Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) est un dispositif français d'accompagnement des salariés ayant subi un licenciement économique. L'adhésion au CSP est une rupture du contrat de travail du fait d'un commun accord des parties.

D’une durée maximale de 12 mois il a pour objet l’organisation et le déroulement d’un parcours de retour à l’emploi le cas échéant au moyen d’une reconversion ou d’une création ou reprise d’entreprise. Pendant la durée de ce contrat et en dehors des périodes durant lesquelles il exerce une activité rémunérée le titulaire du CSP perçoit une « allocation spécifique de sécurisation professionnelle » (ASP) égale à 80 % du salaire journalier de référence (soit à peu près l’équivalent du salaire net) pour les salariés justifiant d’un an d’ancienneté dans l’entreprise.

Ce dispositif a remplacé depuis le 1er septembre 2011 les mécanismes de la convention de reclassement personnalisée (CRP) et le contrat de transition professionnelle (CTP).

CPF

Voir Compte Personnel de Formation.

CSP

Voir Contrat de sécurisation professionnelle